Donald Trump : au régime forcé

Donald Trump : au régime forcé
Donald Trump frôle l’obésité. C’est du moins le bilan du dernier examen médical du président américain datant de janvier. Sur recommandation médicale, le président a été contraint d’opérer un changement radical de ses habitudes alimentaires.

Selon le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies, Donald Trump aurait du souci à se faire. Lors de sa campagne, les dîners de l’homme d’affaire consistaient en deux Big Mac de Mc Donalds, deux sandwiches Filet-o-Fish et un milk-shake au chocolat. Une addiction à la mal-bouffe déjà bien connue, qui lui vaut une intervention de son médecin Ronny Jackson.

Un bouton rouge

En avril 2017, les internautes découvraient avec stupeur que l’actuel occupant de la maison blanche disposait d’un bouton rouge spécial. Disposé sur le bureau ovale, il permet au président de se faire livrer du coco-cola. L’anecdote étonnante avait été rapportée par une journaliste de l’AFP.

En appuyant sur un bouton rouge placé sur le ‘Resolute Desk’ que les présidents utilisent depuis des décennies, un majordome de la Maison Blanche arrive avec un Coca pour le président.

Au régime forcé

Avec 108 kilos pour 1,90 mètre, Donald Trump est à la limite du seuil pour l’obésité. Le résultat d’une mauvaise alimentation associée à un rejet total de toute activité sportive. Aujourd’hui, le site Bloomberg rapporte que le président américain a dû renoncer à ses burgers pour se mettre à la salade.

Sur recommandation du médecin,  l’ensemble de l’aile est de la Maison Blanche serait maintenant au régime. Seule petit plaisir, du bacon une fois par semaine au petit-déjeuner. De quoi bousculer les mauvaises habitudes du président en place.

 

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :