Brigitte Macron : Sa séparation avec son premier mari a été “violente”

Brigitte Macron : Sa séparation avec son premier mari a été “violente”
Brigitte Macron et son mari forment désormais un couple uni et inséparable. Mais avant de pouvoir vivre son amour avec lui, la Première dame a dû rompre avec le père de ses enfants. Une séparation avec perte et fracas.

Dans Brigitte Macron, l’affranchie, une biographie écrite par Maëlle Brun à paraître le 17 janvier aux éditions de l’Archipel, on en apprend un petit peu plus sur le passé de la Première dame.

Avant d’épouser notre président de la République, Brigitte Macron s’appelait Madame Auzière. Elle réside alors avec son mari, André-Louis, banquier, dans un quartier chic de la ville d’Amiens. Ils y élèvent leurs trois enfants. De l’avis de proches de l’époque, qui ont pris la parole dans le livre, ils forment un couple peu harmonieux.

Il était plus en retrait, un peu effacé par rapport à elle. Gentil, mais moins causant.

Précise notamment une amie.

Malgré tout, l’amour et la confiance règnent au sein du foyer. Mais cette belle vie de famille va vite voler en éclats le jour où la route de l’ancienne prof de français croise celle d’Emmanuel Macron. On est en septembre 1992.

L’ancien mari de Brigitte Macron est parti de la maison du jour au lendemain

Dès leur rencontre, Brigitte Macron est « subjuguée » par les qualités de son jeune élève, membre du club-théâtre dont fait également partie sa fille, Laurence.

Brigitte et Emmanuel débutent rapidement une relation taboue, qu’ils garderont secrète durant un certain temps. Jusqu’au jour où le mari de l’actuelle Première dame découvre le pot aux roses

Lorsque son mari apprend la vérité, sa réaction est violente.

Peut-on lire dans la biographie.

Se faire remplacer par un camarade de classe de sa fille, par un ado qu’il a si souvent reçu chez lui ? Voilà une blessure difficile à panser. Et le banquier ne tergiverse pas : il part.

Le divorce ne sera finalement prononcé qu’en janvier 2006, bien des années plus tard.

« On ne l’a plus revu ! Comme s’il s’était volatilisé », s’étonnent deux des voisins de l’époque. « Il a pris cela comme une telle gifle ! », évalue l’une de ses connaissances. « Il faut le comprendre. Je pense qu’il n’a pas non plus été facile de voir par la suite les enfants apprécier Emmanuel. »

Témoignent des connaissances.

L’ancien mari trahi ressasse peut-être aujourd’hui encore cette humiliation passée. Mais Brigitte Macron, elle, ne regrette sans doute rien.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,