Johnny Hallyday : une ex-ministre souhaite que sa mort serve à dénoncer les dangers du tabac

Johnny Hallyday est mort d’un cancer des poumons. Et certains trouvent qu’on ne parle pas assez de la cause de ce cancer.

Johnny Hallyday a succombé à un cancer du poumon mercredi. Ce genre de cancer est dû, chez les hommes, dans 85% des cas au tabac. Et il est de notoriété publique que le chanteur était un gros fumeur. Son ami Eddy Mitchell révélait en 2015 que Johnny avait fumé jusqu’à  trois paquets de Gitane par jour. Et ce 6 décembre, c’est le journaliste Philipe Manœuvre qui confiait sur RTL :

Il fumait presque quatre paquets par jour, (..) la clope a tué Johnny.

La mort de Johnny Hallyday pour ouvrir les yeux sur les méfaits du tabac ?

C’est en effet ce que souhaite Michelle Delaunay, l’ancienne ministre et médecin cancérologue de formation. Elle salue tout d’abord le chanteur d’avoir brisé le secret de sa maladie en annonçant publiquement qu’il souffrait d’un cancer des poumons. Elle confiait sur RMC :

Cette annonce du cancer des poumons n’a pas pu être faite sans la volonté de Johnny Hallyday. Il a voulu passer un message. Je crois que cela signifie: ‘faites gaffe avec le tabac, les gars.

Michel Delaunay fait ensuite, sur Tweeter, un parallèle assez troublant entre les deux mythes qui nous ont quittés cette semaine.

Entre d’Ormesson (décédé mardi 5 décembre, ndlr) et Johnny Hallyday qui se sont suivis dans la mort, il y a ces 20 ans que le tabac, en moyenne, dérobe à nos vies.

Une vision qui fait vraiment réfléchir. Nous, on n’aurait pas dit non à 20 ans de Johnny en plus.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Potins.net