Nathalie Baye sur l’héritage de Johnny Hallyday : « Une affaire trop odieuse, trop vulgaire »

Nathalie Baye sur l’héritage de Johnny Hallyday : « Une affaire trop odieuse, trop vulgaire »
Dans une interview accordée à "Marie Claire", en kiosque ce 5 avril, Nathalie Baye a exprimé son dégoût face à l'affaire de l'héritage de Johnny Hallyday.

L’ex-compagne de Johnny Hallyday et mère de Laura Smet, l’actrice Nathalie Baye, a longtemps gardé le silence sur l’affaire de l’héritage de la star du rock. Pourtant, le 5 mars dernier, elle publiait un communiqué dans les colonnes du Figaro, chargeant Laeticia Hallyday en écrivant ces mots :

Malheureusement, les aînés étaient les bêtes noires de leur belle-mère.
Johnny en a beaucoup souffert, David et Laura aussi.

Quelques jours avant cette prise de parole publique, Nathalie Baye donnait une interview à nos confrères de Marie Claire, numéro en kiosque ce jeudi 5 avril.

Nathalie Baye ne voulait pas en parler et pourtant…

Or, malgré la mise en garde de son attaché de presse, invitant à éviter ce sujet sensible, le journaliste du mensuel avait abordé la question.
Et l’actrice de 69 ans de répondre :

Chacun est libre de réagir comme il le veut, mais, pour moi, c’est hors de question.

Avant de déplorer :

Cette affaire est trop pénible, trop odieuse, trop médiatique et trop vulgaire.

Elle décidera finalement de briser le silence et s’en est expliquée dans son communiqué en ces termes.

La multitude de mensonges et d’attaques circulant dans la presse et sur les réseaux sociaux me fait sortir de mon silence.

Mais avant cela, elle préférait donc aborder les bons souvenirs qu’elle avait avec le père de sa fille :

Nous sommes restés très, très proches et très complices jusqu’au bout. Avec Laura, on était allé lui rendre visite à Los Angeles, et on se voyait lorsqu’il était à Paris.

Peut-on lire dans les colonnes du magazine féminin.

Nostalgique, Nathalie Baye a récemment publié une photo d’elle petite, sur laquelle elle est le portrait craché de sa fille Laura.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : , ,