Nadine Trintignant trouve le retour sur scène de Bertrand Cantat « honteux »

Nadine Trintignant trouve le retour sur scène de Bertrand Cantat « honteux »
Nadine Trintignant s’insurge devant le retour sur scène du meurtrier de sa fille Marie. Un retour sous les projecteurs qu’elle ne comprend pas.

Nadine Trintignant pleure depuis 15 ans la mort de sa fille Marie. Ce 1er aout 2003, l’actrice alors âgée de 41 ans succombait aux blessures que lui avait infligées Bertrand Cantat. L’ancien chanteur du groupe Noir Désir fut jugé pour meurtre et a passé quatre années en prison. Et son retour pour une tournée en France n’est pas du goût de tout le monde.

Nadine Trintignant indignée

En effet, alors qu’elle s’est toujours faite discrète sur le sujet, Nadine Trintignant a livré son point de vu au micro de Léa Salamé dans l’émission Stupéfiant diffusée ce lundi 12 mars, à 23h sur France 2.

Comment se fait-il, qu’un homme où on sait qu’il a tué… Ça n’est pas un mystère. Comment ose-t-il ? Je trouve honteux, indé­cent, dégueu­lasse, qu’il aille sur scène.

La mère de Marie Trintignant ne comprend même pas comment des personnes peuvent payer pour aller écouter le chanteur. Même si des festivals refusent de le programmer.

Je me demande ce que les gens qui y vont pensent. Que font-ils du sang ? Des coups ? Des larmes ? Qu’en font-ils ? Je m’étonne ! Je peux m’éton­ner, me poser des ques­tions, mais je n’ai pas à juger. Par contre, j’ap­pré­cie énor­mé­ment les MAIRES [et non pas les mères] qui ont refusé qu’un meur­trier vienne dans leur ville.

Et si elle s’étonne qu’un public soit encore présent, elle n’en revient toujours pas que Bertrand Cantat puisse avoir l’audace de remonter sur scène. Et pour elle, la raison contre ça est simple.

Parce qu’il a tué ! Tous simple­ment ! S’il veut se réali­ser en tant qu’ar­tiste, il peut écrire pour des chan­teurs qui – eux – n’ont pas tué. Il va se faire applau­dir après avoir tué ?! Est-ce que ça a déjà existé ? Moi, j’ai cher­ché. Je suis remon­tée jusqu’au Moyen-Âge. J’ai cher­ché si un tueur était venu sur une scène pour se faire applau­dir. Ça n’a pas existé.

Le retour de Bertrand Cantat sur scène et sa couverture des Inrocks ont ouvert un débat auquel il est compliqué de trouver une réponse satisfaisante.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,