Muriel Robin : Menacée au couteau par un homophobe

Muriel Robin : Menacée au couteau par un homophobe
L’humoriste Muriel Robin a perdu le sourire lorsqu’elle a été menacée à l’arme blanche par un homophobe. Elle s’est confiée à RMC.

Dans les Grandes Gueules d’RMC, Muriel Robin est revenue sur une journée qui aurait pu très mal se terminer. En effet, l’humoriste ouvertement homosexuelle, a été victime d’un homme peu scrupuleux. Ce dernier l’a menacée de mort à cause de sa sexualité. Les faits se sont déroulés il y a plus de vingt ans mais elle s’en souvient encore. Elle a expliqué qu’à cette époque, elle n’hésitait pas à revenir sur ses pas et confronter ceux qui se permettaient de l’insulter.

J’étais avec deux amis et la personne qui m’insultait a sorti un couteau. Les garçons [avec qui j’étais] se sont interposés parce qu’on m’insultait… et le couteau est sorti […] Il y a eu une course-poursuite, on se serait cru dans un film.

Elle a alors décrit le reste de cette mésaventure :

Il a traversé une terrasse de café, les chaises volaient, j’avais un cabriolet, il a sauté dans la voiture, on s’est pris une bombe de plâtre dans la voiture.

Depuis cette histoire rocambolesque, Muriel Robin a décidé de se protéger et de ne plus répondre aux attaques de la même manière :

On s’est dit « Plus jamais ». On ne bouge plus, sur aucune insulte […] parce que le couteau, c’est grave.

Muriel Robin et l’homophobie

Ce n’est pas la seule et unique fois que Muriel Robin a dû affronter l’homophobie. Avant d’évoquer la menace au couteau dont elle a été victime, elle avait déclaré :

Dernièrement, on a fait une émission de télé avec Anne, mon amie, et il y a eu une personne parmi tant d’autres qui nous a demandé si on n’avait pas honte d’être des « grosses goui*** sa***** ».

Des mots qui ont ironiquement été qualifiés de « très doux, très harmonieux » par l’humoriste. Cette dernière s’était également confiée dans C à Vous par rapport aux insultes qu’elle devait essuyer.

Je n’oserais même pas employer les mots qui sont employés à l’égard de Anne et moi.

2018 et pourtant l’homophobie persiste.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :