Mort de France Gall : Elle pensait son cancer en lien avec la disparition de Michel Berger

Mort de France Gall : Elle pensait son cancer en lien avec la disparition de Michel Berger
Pour France Gall, son cancer du sein déclaré en 1993 était « la concrétisation de [son] mal intérieur ». Neuf mois auparavant, la chanteuse perdait Michel Berger, l’amour de sa vie.

Le 7 janvier 2018, France Gall a rendu son dernier souffle. La mère de 70 ans a été emportée par un cancer. Il s’agissait d’une récidive puisqu’en 1993, la chanteuse avait été opérée d’un cancer du sein. Sa maladie a été découverte neuf mois après l’infarctus foudroyant qui a causé la mort de son époux Michel Berger.

Le décès de celui qu’elle avait épousé le 22 juin 1976 a été un véritable choc pour celle qui avait mis au monde deux enfants de son union avec le célèbre auteur-compositeur. En 2012, France Gall était revenue sur la tragique annonce du décès de son compagnon pour Gala.

À l’annonce de la mort de Michel, j’ai ressenti une douleur dans le ventre, dans le corps, tellement forte, je me suis dit qu’elle devait ressortir d’une manière ou d’une autre.

Elle avait ajouté :

Mon cancer était la concrétisation de mon mal intérieur.

France Gall a eu « très peur »

En plus de la mort de son mari, de la lutte de sa fille Pauline contre la mucoviscidose, France Gall devait également penser à son propre combat contre la maladie.

C’était un cauchemar quand je l’ai appris, comme tout le monde. En très peu de temps, on passe dans le monde de la maladie, des malades, c’est une autre planète. J’ai eu très peur.

En 2015, alors qu’elle travaillait sur la comédie musicale Résiste rendant hommage à Michel Berger, son cancer du sein fait une récidive. Elle s’est ensuite battue pendant deux ans contre la maladie qui a finalement fini par l’emporter.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :