Lenny Kravitz a une conception très particulière de l’hygiène

Lenny Kravitz a une conception très particulière de l’hygiène
Lenny Kravitz s'est expliqué récemment sur son processus créatif. Et autant dire que le musicien intègre des paramètres particuliers.

Lenny Kravitz est un rockeur. Un dur de dur . Une réputation qu’il semble vouloir pousser à l’extrême si on en croit son interview accordée à la presse américaine la semaine dernière.

Lenny Kravitz, un crado ?

C’est sur le plateau de Late Night With Seth Meyers que Lenny Kravitz a fait cette confession surprenante le 13 décembre. Il expliquait alors comment il avait créé son dernier album « Raise Vibration ». Pour l’enregistrer, il s’est rendu aux Bahamas. Mais c’est peut-être là l’information la moins surprenante.

Il avait choisi cette destination pour que les habitants le laissent tranquille. Sans doute aussi pour qu’ils ne jugent pas ses habitudes un peu particulières. En effet, Lenny Kravitz a porté les même vêtements pendant un mois, les a lavé au gel douche et ne portait pas de chaussures.

Les habitants de l’île savent ce que je fais ici, mais ils s’en fichent, ça ne les intéresse pas. Et c’est marrant, parce que quand des fans me cherchent, ils disent : ‘Vous savez où est Lenny Kravitz ?’ Et les locaux répondent : ‘Vous cherchez Lenny ? Lenny, le type qui ne se lave pas, porte les mêmes vêtements pendant un mois et qui n’a pas de chaussures ?’

Ce qui le pousse finalement à changer de vêtements ? On vous le donne en mille : l’odeur.

Je vais être très honnête, en tournée je me change, parce qu’on ne peut pas porter la même tenue deux jours de suite, il faut toujours se changer. Mais là-bas, je me suis dit, je m’en fous, je ne me change pas. Je ne veux pas me changer. J’ai porté le même jean et le même t-shirt pendant un mois. Et quand je n’en pouvais plus, que je ne me supportais plus moi-même, j’ai pris mon gel douche, je les ai lavé, je les ai étendus sur un rocher, les ai remis et c’est reparti trente jours.

Une certaine conception de l’hygiène.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :