Lady Diana violente et dépressive : Son côté sombre dévoilé

Lady Diana violente et dépressive : Son côté sombre dévoilé
Ce n'est un secret pour personne, Lady Diana a beaucoup souffert pendant son mariage avec le prince Charles. Seule et désespérée, elle aurait été capable du pire... Explications.

Pour beaucoup, elle était la princesse du peuple. Une mère aimante mais également bienveillante. Lady Diana était incontestablement une femme de coeur. Pourtant, c’est un tout autre portait de la princesse de Galles que dresse Sally Bedell Smith dans son livre Prince Charles : The Passions and Para­­doxes Of an Impro­­bable Life. En effet, cette dernière dévoile le côté sombre de Lady Diana. Une femme « déprimée et instable » selon ses dires. Un livre qui fait d’ores et déjà couler beaucoup d’encre et dont les bonnes feuilles viennent d’être publiées.

Ainsi, on découvre que son mal-être aurait débuté juste après ses fiançailles avec le prince Charles, et il se serait aggravé au fil des années. Et pour cause : à l’époque, la future princesse passait de longues heures toutes seule à Buckin­gham Palace où elle avait d’ores et déjà élu domicile. Anxieuse, Lady Diana redoutait de voir le prince Charles la délaisser pour Camilla Parker-Bowles. Eh oui, fils aîné de la reine Elizabeth II n’a jamais cessé d’aimer celle qui était sa maîtresse à l’époque… ce qui n’avait pas échappé à la princesse de Galles.

Le prince Charles frappé par Lady Diana ?

Ainsi, ses craintes se seraient transformées en obsession. La mère des princes Harry et William aurait alors multiplié les crises de larmes… et serait devenue violente. En effet, Sally Bedell Smith rapporte que la jeune princesse aurait notamment « frappé le prince Charles sur la tête alors que ce dernier s’était agenouillé devant son lit pour prier ».

Pire encore, elle se serait jetée un jour du mois de décembre 1981 dans les escaliers de Sandrin­gham… et ce alors qu’elle était enceinte du prince William. Un acte de « désespoir » comme elle l’aurait confié plus tard à son amie Elsa Bowker.

Autant dire que les révélations de Sally Bedell Smith ne manquent pas de faire réagir. S’il est vrai que Lady Diana n’a jamais caché avoir été malheureuse pendant ses années de mariage, ces déclarations placent désormais le prince Charles en victime de son ex-femme. Force est de constater pourtant que les craintes de Lady Diana étaient justifiées. Reste à savoir maintenant si ses crises de jalousie étaient aussi violentes que celles décrites dans le livre. Malheureusement, la princesse de Galles n’est plus parmi nous aujourd’hui afin de donner sa version des faits.

Ajouter un commentaire

L'addresse électronque est déjà enregistrée sur le site. S'il vous plaît, veuillez utiliser Le formulaire de connexion ou veuillez saisir un autre.

Vous avez saisi un nom d'utilisateur ou mot de passe incorrects

Nous sommes désolés, vous devez être connecté pour faire un commentaire.
Potins.net