Keira Knightley s’en prend violemment à Kate Middleton !

Keira Knightley s’en prend violemment à Kate Middleton !
Keira Knightley aimerait bien que l'on arrête de mentir sur la facilité supposée des accouchements.

Début mai 2015, Kate Middleton donnait naissance à la princesse Charlotte. Seulement 7 heures après son accouchement, la Duchesse de Cambridge sortait de la maternité avec le bébé dans les bras. Elle affichait alors un brushing parfait, portait une robe élégante et des talons. De quoi la surnommer « Wonder-Woman ». Toutefois, cette apparence « fraîche et souriante » sept petites heures seulement après la délivrance n’a pas du tout plu à Keira Knightley.

Une perfection artificielle

Il faut dire que l’actrice, notamment vue dans Pirates des Caraïbes, a accouché de sa fille Eddie moins de vingt-quatre heures avant Kate Middleton. Et les photos de la Duchesse de Cambridge ne reflètent pas, selon l’actrice, la réalité post-partum. C’est ce qu’elle explique dans son livre « Le sexe faible » paru dans la collection « Les féministes ne portent pas de rose (et autres mensonges) ». C’est à sa fille qu’elle s’adresse dans un premier temps.

Mon sexe s’est ouvert. Tu es sortie les yeux ouverts. Les bras en l’air. En criant. Ils t’ont posée sur moi, recouverte de sang. Ta tête était déformée par l’accouchement. Tu criais, tu pulsais, tu haletais.

Mais ensuite, c’est la dictature des images et de la perfection que dénonce Keira Knightley.

On regarde la télé. On voit que Kate a quitté la maternité sept heures après, son visage maquillé, juchée sur des talons. Le visage que le monde veut voir (…) Cachez. Cachez votre douleur, vos corps qui s’ouvrent, vos seins qui goûtent, vos hormones qui se déchaînent. Ayez l’air jolies. Stylées. Ne montre pas ta bataille, Kate. Sept heures après que tu te sois battue avec la vie et la mort, en sang, criant pour expulser cette vie. Ne le montre pas. Ne le raconte pas. Tiens-toi là avec ta fille et laisse-toi mitrailler par une meute de photographes mâles.

Avant d’ajouter :

Elle était exactement comme le reste du monde voulait la voir

Voilà qui est dit…

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,