Juste avant de mourir, Johnny Hallyday «  a levé les yeux au ciel »

Juste avant de mourir, Johnny Hallyday «  a levé les yeux au ciel »
Le 5 décembre 2017, aux alentours de 22 heures, Johnny Hallyday est mort des suites de son cancer des poumons dans un bureau transformé en chambre d'hôpital. Tout près, Laeticia recevait des invités parmi lesquels Sébastien Farran, Pierre Billon ou encore Hélène Darroze.

En décembre 2017, Johnny Hallyday vit ses derniers instants. Ses amis se succèdent à son chevet, dans sa villa de Marnes-la-Coquette. Comme le narre Closer, en kiosque ce 30 mars, le 5 décembre au soir, l’idole des jeunes est comme à l’accoutumée dans son bureau transformé en chambre d’hôpital, entouré de deux infirmières et d’un médecin.

Laeticia Hallyday, quant à elle, est avec quelques invités dont Pierre Billon, un ami compositeur du rockeur, Sébastien Farran, son dernier manager ou encore Hélène Darroze. Tous sont là pour les soutenir dans cette terrible épreuve qu’est le cancer. Mais aucun ne sait encore que c’est réellement la fin pour Johnny…

Johnny Hallyday n’a pas pu dire au revoir à ses amis

En effet, aux alentours de 22 heures, tous se souviennent d’avoir perçu « une certaine agitation » dans la pièce où dort le chanteur, au rez-de-chaussée de la demeure. L’équipe médicale se veut rassurante et glisse aux invités ainsi qu’à Laeticia :

On s’en occupe !

Karl, le chauffeur-garde du corps de la star et Daniel Dos Reis, coach personnel, sont également présents auprès de leur patron. Mais en réalité, ce dernier vient de rendre l’âme devant eux… Il venait de demander à gagner son fauteuil roulant, sans doute pour rejoindre ses amis, à quelques mètres de là.

Malheureusement, à peine installé, le rockeur « a levé les yeux au ciel… et c’était terminé », écrivent nos confrères de Closer. Médecin, infirmières, chauffeur-garde du corps et coach personnel tenteront pendant une demi-heure de le réanimer

Lors de l’hommage populaire rendu à la star, le 11 décembre 2017, son ami Philippe Labro avait raconté :

Laeticia confie : « Quand il est tombé, au sol, dans le bureau transformé en chambre d’hôpital, Johnny a levé les yeux au ciel. » Et puis, il s’en est allé. Il est parti, et une partie de notre histoire à nous tous avec lui. « Il a levé les yeux au ciel. » On pense à la phrase d’un film de Robert Bresson. Il aurait pu la prononcer : « Quel drôle de chemin il m’a fallu prendre pour parvenir jusqu’à toi ».

 

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,