Johnny Hallyday : pourquoi sa voiture de luxe n’a pas trouvé preneur aux enchères

Johnny Hallyday : pourquoi sa voiture de luxe n’a pas trouvé preneur aux enchères
L'une des voitures favorites du chanteur, estimée entre 2,5 et 3 millions d'euros, n'a toujours pas trouvé preneur.

Depuis sa mort, survenue dans la nuit du 5 au 6 décembre, les objets appartenant à Johnny Hallyday ou à son effigie s’arrachent à prix d’or. C’est le cas notamment de l’Harley-Davidson utilisée par le chanteur, estimée entre 60 000 et 85 000 euros, en vente depuis le 7 février dernier. Toutefois, l’Iso Grifo A3/C, la voiture de luxe achetée par le rockeur en 1965 ne trouve pas preneur…

Le montant minimum n’a pas été atteint

Ce mercredi 7 février, le célèbre bolide de couleur rouge de Johnny Hallyday a été mis aux enchères à Paris. Produite à dix exemplaires seulement, la voiture de collection qui ne dispose que de 27 000 kilomètres au compteur est estimée entre 2,5 et 3 millions d’euros. Elle a été conçue en 1964 par l’ingénieur automobile Giotto Bizzarrini, un ancien de Ferrari.

Alors que les organisateurs des enchères espéraient une ruée d’acheteurs… Personne ne s’est déclaré ! Le prix de réserve (un montant secret et minimum fixé par le vendeur au-dessous duquel la vente est suspendue) n’a pas été atteint. Pourtant, l’Iso Grifo A3/C de 300 chevaux était l’une des favorites de Johnny Hallyday.

Revendue en 1966, les nouveaux propriétaires sont les seuls qui peuvent décider de revendre la voiture au prix qui leur convient comme le révèle l’AFP.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :