Johnny Hallyday : Découvrez pourquoi il voulait revendre sa villa de Marnes-la-Coquette

Johnny Hallyday : Découvrez pourquoi il voulait revendre sa villa de Marnes-la-Coquette
Johnny Hallyday a rendu l'âme le 5 décembre dernier, dans sa somptueuse villa de Marnes-la-Coquette. Mise en vente depuis le mois dernier, la résidence n'évoquait pas que de bons souvenirs pour la star, qui souhaitait s'en débarrasser...

Quand son cancer des poumons s’est aggravé, l’artiste était revenu se faire soigner en France. Après une dernière hospitalisation à la clinique Bizet dans le 16ème arrondissement de Paris, le chanteur avait regagné La Savannah, sa villa de Marnes-la-Coquette. Ne souhaitant pas rester hospitalisé, il s’y était fait installer un lit médicalisé. Et c’est dans cette villa, qu’il n’affectionnait plus, que le rocker a perdu la vie. Selon Paris Match, Johnny Hallyday préférait même « descendre dans des hôtels cossus » de la région plutôt que d’y séjourner.

Un incident déplaisant

Le magazine explique :

Johnny n’aimait pas cette maison depuis que le gardien, ivre, avait tiré sur des passants qui s’intéressaient d’un peu trop près à la demeure.

 

Les faits datent de 2015. Comme l’a révélé à l’époque le journal Le Parisien, le gardien avait pris pour cible la voiture d’un rival qui passait devant la résidence. Il avait ensuite été mis en examen pour « violences volontaires avec armes« .

Un incident qui aurait fortement déplu à la star qui souhaitait depuis, remettre la villa en vente.

La Savannah se situe dans un quartier discret et privilégié de Marnes-la-Coquette, protégée par une voie privée. Les anciens voisins de couple Hallyday n’étaient autres que Alain Prost, Jacques Séguéla ou encore Hugues Aufray.

La surface habitable de la demeure est de 900 m², dont 6 chambres à coucher, une salle de sport et une autre de cinéma. Acquise en 1999 pour 4,9 millions d’euros, le prix de vente reste à ce jour inconnu. Selon le magazine Challenges, qui cite un spécialiste de l’immobilier de luxe, La Savannah vaudrait actuellement « autour d’une quinzaine de millions d’euros« .

 

 

 

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,