Jérémy Ferrari a un trouble obsessionnel : Il prend 3 à 6 douches par jour !

Jérémy Ferrari a un trouble obsessionnel : Il prend 3 à 6 douches par jour !
Alors que la majorité des gens se douchent 1 à 2 fois par jour, Jérémy Ferrari lui va jusqu’à prendre 6 douches par jour pour se sentir propre. Un trouble obsessionnel dont l’humoriste n’a aucun mal à parler.

« Je me lave tout le temps » a déclaré Jérémy Ferrari sur le plateau de l’émission Quotidien de TMC le jeudi 13 décembre 2018.

L’humoriste a effectivement été invité à rejoindre l’émission aux côtés de Yann Barthès et Laure Adler. Cette dernière est venue sur le plateau pour faire la promotion du DVD de son spectacle Vends 2 places à Beyrouth.

Si Jérémy Ferrari a fait cette surprenante révélation sur son hygiène personnelle, c’est parce qu’Yann Barthès lui a posé la question. Il a effectivement demandé à l’humoriste s’il ne se sentait pas « trop propre » ?

L’humoriste prend des douches à divers moments de la journée

En entendant la réponse de l’humoriste, la journaliste de France Inter, Laure Adler, n’a pas pu s’empêcher de lancer :

C’est une maladie !

Ce à quoi Jérémy Ferrari a répondu avec humour :

C’est pire de ne pas se laver hein !

En tout cas, l’humoriste n’a eu aucun mal à avouer qu’il se lavait environ 3, 4 fois, voire même 6 fois par jour. Quand ?

Le matin, le midi, le milieu d’après-midi, le soir et parfois une avant de retourner me coucher, a-t-il expliqué.

Quant à savoir ce qui le pousse à se laver autant, l’humoriste pense que c’est lié à de « petits troubles obsessionnels ». Néanmoins, ses révélations n’ont pas manqué de faire rire le présentateur et le public.

Jérémy Ferrari soutient le mouvement des Gilets jaunes

Au cours de cette émission, Jérémy Ferrari s’est aussi prononcé au sujet des Gilets jaunes, dont il soutient le mouvement. Depuis plusieurs semaines maintenant, la France est frappée par une crise majeure. L’humoriste rejoint particulièrement les manifestants pour dénoncer la baisse du pouvoir d’achat.

Il faut arrêter de dire aux gens que c’est démago de dire que c’est difficile pour la plupart des gens de vivre en France. Oui, c’est dur dans d’autres pays. Oui, il y a des pays qui sont encore plus en difficulté économiquement, a-t-il martelé.

Il a notamment pris l’exemple de son père, au chômage. Il raconte que son père « a dû refuser deux offres d’emploi parce que l’essence lui coûtait trop cher ».

 

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : , ,
Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :