Jeremstar en pleine tourmente sort enfin de son silence

Jeremstar en pleine tourmente sort enfin de son silence
Jeremstar s'est exprimé via un communiqué posté sur son compte Twitter. Le blogueur met les choses au clair concernant les récentes accusations qui pèsent sur lui et l'un de ses amis proches.

Ce 17 janvier, Jérémy Gisclon plus connu sous le pseudo Jeremstar, est sorti de son silence concernant les récentes accusations du dénommé Aqababe. Ce dernier affirme que Pascal Cardonna, ami du blogueur, aurait eu des rapports intimes avec de jeunes mineurs en échange d’une rencontre avec leur idole. Selon le jeune Aqababe, Jeremstar était au courant de ces faits.

Selon lui, preuve supplémentaire de la culpabilité de Pascal Cardonna : le fait qu’il ait supprimé d’Instagram toutes les photos sur lesquelles apparaissent de jeunes garçons à ses côtés.

Jeremstar nie en bloc

Le hashtag JeremstarGate a ensuite pris de l’ampleur sur Twitter, réduisant le principal intéressé au silence plus de 24 heures. Mais, c’est via un communiqué de deux pages que le blogueur spécialisé dans les émissions de télé-réalité a fait son retour sur les réseaux sociaux.

J’ai été profondément bouleversé par les événements qui se sont produits ces derniers jours.

Débute-t-il avant de se dire « abasourdi » par les accusations. Et de rappeler les faits : la diffusion d’une vidéo intime de lui par celui qu’il qualifie de « cyber-agresseur » en « quête de notoriété ». Selon nos confrères de 20 Minutes, Jeremstar a adressé une plainte au parquet de Paris pour “atteinte à l’intimité de la vie privée”.

Cet acte, au-delà d’être odieux, est répréhensible sur le plan pénal et j’ai pris les mesures nécessaires pour qu’il soit puni en vertu de la loi.

Précise d’ailleurs dans son communiqué le blogueur de 31 ans.

J’ai pris connaissance des témoignages (des supposées jeunes victimes de Pascal Cardonna, NDLR). J’en ignorais absolument l’existence.

écrit-il avant de nier en bloc les accusations tout en se disant « totalement étranger  aux imputations » dont fait l’objet son ami « à supposer qu’elles soient démontrées ».

On m’accuse d’avoir facilité les supposés agissements de Pascal Cardonna. Je nie.
On m’accuse d’y avoir participé. Je nie.
On m’accuse d’être à la tête d’un réseau de prostitution de mineurs. Je nie.
On m’accuse de m’être adonné avec lui à des orgies. Je nie.

Pour lire l’intégralité du communiqué, c’est par ici ->

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : , ,