Jacques Chirac ferait semblant d’être “gâteux” pour qu’on lui fiche la paix !

Jacques Chirac ferait semblant d’être “gâteux” pour qu’on lui fiche la paix !
Selon les confidences de proches, Jacques Chirac irait « aussi bien que possible étant donné son âge, sa maladie ». À près de 85 ans, l'ancien Président de la République était soi-disant au plus mal, selon les révélations faites dans le livre "Président, la nuit vient de tomber".

Les dernières nouvelles que le public a pu avoir de lui étaient préoccupantes. En effet, Jacques Chirac était décrit dans le livre de son ami, Daniel Leconte, comme étant quasi mutique, fortement diminué. Mais aujourd’hui, dans le magazine VSD, d’autres proches de l’ancien homme politique se veulent plus optimistes quant à son état de santé.

Jacques Chirac, pas si “gâteux” que ça

Selon Christian Deydier, l’un des derniers fidèles de Jacques Chirac, la réalité est tout autre.

 Il est bien, très bien, aussi bien que possible étant donné son âge, sa mala­die.

Et si l’homme est bien « en fauteuil roulant » car « souffrant du dos », il reste néanmoins celui qu’il a toujours été.

Si un sujet ne le branche pas, il fait mine de s’endormir ou de ne pas entendre – il est sourd d’une oreille – et il en joue. De même qu’il jouait les ignares pour préserver son jardin secret, aujourd’hui, il peut très bien simuler un gâteux pour se débarrasser des casse-pieds qui veulent lui rappeler le bon vieux temps.

Confie Christian Deydier à VSD.

Eric Lefeuvre, photo­graphe attitré de l’ex chef d’État, se veut lui aussi plutôt rassurant. Évidemment, Jacques Chirac « ne court plus le 100 mètres » mais il « est bien mieux qu’il ne l’a été ». Pour rappel, l’an dernier, une infection pulmonaire aurait bien pu l’emporter.

C’est un roc. Il est parvenu à vaincre cette maladie. Et, depuis, tout fonctionne. Il n’y a aucune raison pour que la machine s’enraye, d’autant qu’il ne sort plus guère.

Précise le photo­graphe.

C’est peut être ça qui lui pèse le plus : ne plus pouvoir sortir, lui qui a été présent sur tous les fronts.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :