Hommage à Johnny Hallyday : Jean-Marie Périer, son photographe et ami, critique la cérémonie !

Jean-Marie Périer, l'ami de jeunesse de Johnny Hallyday, a donné son avis sur la guerre de l'héritage au sein du clan du chanteur mais aussi sur la cérémonie organisée en son hommage, le 9 décembre dernier à Paris. Et il est en colère !

Ce lundi 5 mars, France 2 consacrait son émission Stupéfiant ! à Johnny Hallyday. Léa Salamé a ensuite reçu sur le plateau Jean-Marie Périer, ami et photographe de la star. Et celui-ci a accepté de répondre aux interrogations autour du testament. Pour rappel, le Taulier a décidé de déshériter ses deux aînés.

Quand on m’explique que Johnny a marqué sur un testament qu’il renie deux de ses gosses, je ne le crois pas. Je ne le vois pas faire à deux de ses enfants ce que son père lui avait fait. C’est ça qui s’est passé : son père l’a viré comme une merde. Il ne fait pas ça avec ses gosses. Ce n’est pas possible.

A confié le septuagénaire.

Laeticia Hallyday, mal conseillée ?

Jean-Marie Périer poursuit sa réflexion en racontant :

Il a été malade pendant 10 ans avec des traitements très lourds alors peut-être qu’il n’était pas toujours exactement en face et qu’il n’a pas réalisé. Je ne crois pas qu’il ait pu dire ‘Ces deux-là on les met au placard’. C’est absolument impossible. Qu’est ce qui s’est passé, je ne sais pas.

Le photographe précise néanmoins ne pas vouloir attaquer Laeticia, qui elle se défend d’avoir « manipulé » son défunt mari.

Mon intention n’est pas du tout de critiquer Laeticia. D’abord je ne la connais pas, ensuite elle a perdu son mari, elle a deux enfants… Mais je voudrais savoir qui est l’avocat américain qui la conseille.(…) C’était tellement simple d’arranger les choses. Au lieu de la mettre dans la situtation là, détestée par la France entière…

Un enterrement qui ne ressemble pas à Johnny selon Jean-Marie Périer

S’il se refuse à critiquer Laeticia Hallyday, en revanche il se permet de juger l’organisation de la cérémonie d’hommage du 9 décembre dernier, en l’église de la Madeleine à Paris. Jean-Marie Périer se dit exaspéré :

J’aurais voulu pour lui qu’on fasse un enterrement comme les Noirs dans le sud de la Louisianne, c’est-à-dire qu’on fasse la fête. Un enterrement qui lui ressemble c’est à dire qu’on rigole, qu’on chante, qu’on fasse de la musique, qu’on danse, qu’on dise des bêtises et qu’on se bourre la gueule ! (…) C’est très bien les officiels mais c’est pas ça sa vie, lui. Tout d’un coup il a un enterrement à la Simone Veil. Ça n’a pas de sens.

Et de balancer :

Le curé parle du Ciel, je n’y crois pas donc ça m’énerve. Ensuite il y a les discours très convenus et longs et puis il y a les tronches d’enterrement et tout le monde qui se sert alors que la plupart ne peuvent pas s’encadrer… Donc c’est pas possible !

Ces propos rejoignent finalement un peu ceux de Patrick Sébastien, en colère, qui avait donné les noms de ceux qui n’avaient rien à faire à cet enterrement.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,