Héritage de Johnny : le chanteur « ne voyait pas qui d’autre » que son fils David Hallyday pour « s’en charger »

Héritage de Johnny : le chanteur « ne voyait pas qui d’autre » que son fils David Hallyday pour « s’en charger »
David Hallyday sort de sa réserve dans un livre à paraître le 8 novembre prochain. Selon lui, son défunt père souhaitait qu'il s'occupe de son héritage artistique.

Dans le livre Tu ne m’as pas laissé le temps, qui sortira le 8 novembre 2018, David Hallyday se livre à cœur ouvert sur son père. Faisant la Une des médias avec l’affaire de l’héritage du rocker depuis le début de l’année, le fils aîné de Johnny Hallyday sort enfin de sa réserve. Dans les colonnes de Voici qui, ce 2 novembre, a dévoilé des extraits inédits du livre, on apprend notamment que père et fils avaient échangé sur la question de l’héritage artistique de la star. Et David Hallyday est clair.

Johnny Hallyday aurait fait des confidences à son fils

Avant même de tomber malade, le rocker avait parlé de son héritage avec son aîné.

Je ne donnerai pas de précision dans la mesure où ce serait mal venu et vulgaire. Toutefois, il convient de rectifier un point. Ce n’est pas moi qui ai parlé du sujet (…) C’est arrivé au milieu d’une conversation avec mon père concernant l’héritage artistique d’autres personnes. Et c’est lui qui m’a dit, dans ce contexte, que c’était la même chose pour nous. Il ne voyait pas qui d’autre que moi pouvait s’en charger.

Explique-t-il.

Pourtant, Johnny Hallyday n’en a pas fait état dans son testament. Une incompréhension pour son fils qui compte bien obtenir une partie des droits du catalogue comme le précise Le Parisien. Au total, 24 albums sur les 51 l’intéresseraient : ceux auxquels « il tient et a collaboré », comme Sang pour sang par exemple.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,