Héritage de Johnny : L’avocat de Laeticia Hallyday réplique et met en garde

Héritage de Johnny : L’avocat de Laeticia Hallyday réplique et met en garde
L'avocat de Laeticia Hallyday a rédigé un communiqué dans lequel il réaffirme que Johnny n'a en rien été manipulé et émet l'hypothèse de poursuites judiciaires contre ceux qui ont tenu des propos diffamatoires.

Ce jeudi 1er mars, Me Ardavan Amir-Aslani, l’avocat de Laeticia Hallyday, a transmis un communiqué à l’AFP dans lequel il expose, point par point, les critiques dont est la cible sa cliente.

Pour rappel, Laura Smet et David Hallyday, déshérités par leur père Johnny Hallyday, entendent intenter toutes les procédures judiciaires possibles afin de faire valoir leurs droits. Mais leur belle-mère ne l’entend pas de cette oreille.

Laura Smet et David Hallyday « déshérités » ? Un terme « mensonger »

L’avocat de la jeune veuve revient notamment sur les dires de plusieurs personnalités qui prétendent que Johnny Hallyday était « manipulé » lors de la rédaction de son ultime testament. Mais, selon Me Ardavan Amir-Aslani, le défunt chanteur a « pris toutes les décisions concernant sa succession avec toutes ses facultés mentales et son libre-arbitre ». Et de poursuivre qu’il ne laissera « jamais dire que son défunt client ait pu être personne manipulée et prendra toutes les mesures nécessaires pour faire respecter la dignité de sa mémoire ».

De plus, l’avocat de Laeticia Hallyday refute le terme « déshérité » car il écrit qu’il s’agit là d’un « terme mensonger, son défunt client ayant estimé avoir fait le nécessaire de son vivant pour mettre ses enfants majeurs à l’abri du besoin ».

« Attaquer en diffamation toute personne » adressant des invectives et injures à sa cliente et ses deux filles

L’avocat explique également dans son communiqué qu’il « ne peut tolérer que celle qui fut l’épouse de Johnny Hallyday pendant 23 ans, celle qui avait toute sa confiance et qui doit assurer aujourd’hui l’avenir de leurs deux filles mineures, soit ainsi vilipendée et insultée, par des personnes qui ignorent absolument tout du fond de l’affaire ».

Il déplore également le fait que « des personnes, dont la plupart n’étaient plus en relation avec Johnny Hallyday depuis des années, s’expriment aujourd’hui en son nom afin de mettre en doute ses dernières volontés en invoquant notamment un soi-disant état de faiblesse ».

D’ailleurs, la suite du communiqué sonne comme une mise en garde. En effet, l’homme « condamne sans réserve les insultes à caractère raciste émises envers Jade et Joy, les enfants mineurs de Johnny Hallyday, et exprime sa plus vive préoccupation face à la vague d’invectives et d’injures, notamment sur les réseaux sociaux. » D’ailleurs, il « se réserve la possibilité d’y apporter les suites judiciaires appropriées » à savoir le fait « d’attaquer en diffamation toute personne » tenant ces propos.

Pour conclure, le communiqué stipule que Laeticia Hallyday « ne cédera ni aux manoeuvres d’intimidation ni aux attaques injurieuses et attend que justice soit rendue afin de faire respecter les dernières volontés de son mari ».

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,