Héritage de Johnny Hallyday : la justice gèle une partie des revenus tirés de l’album posthume

Héritage de Johnny Hallyday : la justice gèle une partie des revenus tirés de l’album posthume
On peut dire que c’est une petite victoire pour Laura Smet et David Hallyday.

Mardi 18 décembre, la justice a pris une décision majeure. En effet, elle a décidé de geler 37,5% des revenus tirés des ventes d’albums de Johnny Hallyday. Une décision expliquée par un risque de « dommage imminent » pour David et Laura.

On peut dire que c’est une petite victoire pour les aînés du Taulier qui réclamaient le gel des royalties tirés du dernier album posthume de ce dernier. Un opus qui s’est vendu à plus d’un million d’exemplaires depuis sa sortie le 19 octobre dernier

Une affaire qui dure…

Cela fait bientôt un an que l’affaire de l’héritage Johnny Hallyday fait la Une. Suite à son décès, les deux aînés du chanteur ont engagé une bataille judiciaire après avoir appris que ce dernier avait tout légué à ses deux filles Jade et Joy ainsi qu’à son épouse Laeticia Hallyday.

Mais la plus grosse question dans cette affaire reste l’existence du trust baptisé JPS en référence à son véritable nom Jean-Philippe Smet, établi en Californie où le chanteur résidait la plupart du temps. Un trust où aurait été ordonné le transfert de l’ensemble de son patrimoine ainsi que les redevances dues par les labels Sony, Universal et Warner.

Depuis, Bank of America a abandonné son rôle de gérant mais reste malgré tout en charge du trust en attendant la désignation d’un successeur. D’ailleurs, une audience est prévue le 22 janvier prochain en Californie pour étudier la demande de la banque.

Pour Laura Smet et David Hallyday le prochain rendez-vous avec la justice se fera le 22 mars 2019 à Nanterre. Une audience importante qui décidera enfin de la compétence de la justice française pour départager l’affaire de l’héritage Hallyday.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : , ,