Gigi Hadid vit mal d’être née riche

Gigi Hadid vit mal d’être née riche
Et oui, selon Gigi Hadid, être une fille de millionnaire n'est pas vraiment une sinécure...

Comme nous, vous échangeriez sans doute bien votre place avec Gigi Hadid. La jeune femme est à l’heure actuelle, une des top-modèles les plus célèbres du monde. Mais, elle n’assume pas vraiment ses origines sociales.

Prouver sa valeur

Il est difficile d’imaginer à quoi peut ressembler grandir avec un père multimillionnaire. Gigi Hadid est la fille du promoteur Mohamed Anwar Hadid, spécialiste des maisons de luxe à Beverly Hills.

La top qui n’a pas vraiment sa langue dans sa poche sur les réseaux sociaux, considère pourtant qu’il n’y a pas que des avantages. Bien sûr, elle a été privilégiée mais elle n’aurait rien lâché non plus.

 Je sais que je viens d’un milieu privilégié. Alors quand j’ai commencé, ça me faisait culpabiliser, évidemment. J’ai toujours eu un rythme de travail acharné, parce que mes parents sont partis de rien et je tenais à me montrer à la hauteur de leur parcours

explique-t-elle dans un entretien à Elle. Le plus dur,se trouve peut-être bien dans la concurrence. Notamment des autres qui n’ont pas autant d’argent. 

 Il y a tellement de filles qui viennent du monde entier et se démènent pour envoyer de l’argent à leurs familles comme l’a fait ma mère. Je voulais être à leur hauteur et qu’elles me respectent, tout en sachant que je n’étais pas là pour essayer le leur faire de l’ombre ou de prendre leur place.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :