Gad Elmaleh : Son travail l’éloigne de son fils Raphaël, 4 ans et il le regrette

Gad Elmaleh : Son travail l’éloigne de son fils Raphaël, 4 ans et il le regrette
Gad Elmaleh est sans doute l'un des plus grands humoristes français. Son travail le passionne et il a décidé de quitter notre chère France pour un temps afin de conquérir les Etats-Unis ! Ceppendant, il confie sa peine d'être loin de sa famille et surtout de son fils, Raphael.

Gad Elmaleh est au sommet depuis des années. La France est son pays et pourtant, il a décidé de conquérir les terres de l’oncle Sam!

Des remords, des regrets…

Raphaël son fils de 4 ans est le fruit de l’amour entre Charlotte Casiraghi et lui. C’est dans une interview accordée à French Morning, que l’acteur et humoriste confie que sa famille lui manque :

Le plus difficile dans cette aventure, c’est que ma famille me manque

Avouant également avoir des coups de blues :

Je peux gérer Pittsburgh à minuit tout seul, mais quand mon fils me manque, je ne peux pas m’y faire quel que soit l’endroit. Même dans la ville la plus sexy et amusante, quand mon fils me manque, je me sens bête. Je suis son père et je ne suis pas là. Mais c’est la vie

Une carrière internationale

Il peut compter tout de même sur le soutien de ses proches et de son fils aîné, Noé 17 ans qu’il a eu avec la comédienne Anne Brochet. Coté professionnel, tout semble aller pour lui. Son projet de One man Show aux Etats-Unis lui a permis de le confronter à son « impopularité » :

On sort complètement de sa zone de confort. Je suis passé de stades à guichets fermés à des comedy clubs de cent personnes qui ne vous connaissent pas

Son stand-up en anglais, est disponible sur Netflix depuis le 6 mars et raconte son expérience américaine à travers des blagues originales en anglais et d’autres traduites du français. Il prépare également une série pour la plateforme de streaming Netflix “Huge in France”, en cours de production. Fourmillant de projets, Gad Elmaleh veut aller à fond dans cette aventure américaine :

Ouais, je vais aller en Chine dans deux ans… Non ! Je veux voir jusqu’où ce projet américain peut m’amener.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,