Emily Ratajkowski sensuelle et envoûtante en lingerie : Sa vidéo hot pour « Love Magazine »

A l'occasion du traditionnel calendrier de l'avent sexy de "Love Magazine", Emily Ratajkowski se dévoile toujours plus sensuelle et envoûtante... Nul doute qu'elle devrait vous donner envie de manger des pâtes !

Love Magazine va vous faire adorer le mois de décembre. Comme chaque année, le magazine américain a sorti son calendrier de l’avent. Ainsi, chaque jour, un mannequin est mis en avant, via une vidéo des plus sexy. Bien évidemment, Love Magazine se devait de faire appel à la bombe du moment, la sulfureuse Emily Ratajkowski. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la brune incendiaire n’a pas failli à sa réputation.

Toujours aussi sensuelle et envoûtante, on découvre la demoiselle en lingerie fine, mangeant des spaghettis… enfin presque. A quatre pâtes sur la table, Emily Ratajkowski préfère s’enduire le corps de pâtes… mettant ainsi en avant son maxi décolleté et ses fesses rebondies. Etrange ? Pas du tout ! Le mannequin confie :

J’adore les pâtes et être pleine d’huile d’olive, plus que la vie elle-même !

Et nombreux sont ceux qui devraient adorer voir Emily Ratajkowski manger des pâtes ! Mais la bombe de Blurred Lines ne se contente pas de clamer haut et fort son amour pour son plat préféré. Non, la demoiselle a également tenu à faire passer un message, beaucoup plus sérieux celui-ci.

Un discours engagé

En effet, c’est sur Instagram que cette féministe engagée a expliqué :

La façon dont je m’habille, j’agis, je flirte, je danse, je fais l’amour – ce sont mes choix et ils ne doivent pas être impactés par les hommes. Être sexy est drôle et j’aime ça. Je ne devrai jamais avoir à m’excuser pour cela (…)

Alors que l’affaire Weinstein continue de faire couler beaucoup d’encre, Emily Ratajkowski poursuit :

Je suis fatiguée d’avoir à prendre en compte comment je pourrais être perçue par les hommes si je porte une jupe courte ou si je poste une photo sexy sur Instagram. Je veux faire ce dont j’ai envie. Le féminisme n’est pas une question d’adaptation, c’est une question de liberté et de choix.

Le message est passé !

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :