Drake arrête son concert pour recadrer un spectateur qui harcèle sexuellement les filles

Drake arrête son concert pour recadrer un spectateur qui harcèle sexuellement les filles
En concert à Sidney, Drake s'est soudainement arrêté de chanter afin de recadrer un spectateur qui tripotait des filles. Une scène qui a été filmée et qui fait désormais le tour du web.

C’est une véritable réputation de héros à laquelle Drake a droit aujourd’hui. Pendant son concert au Sydney’s Marquee Nightclub, le chanteur a assisté à une scène à laquelle il ne pouvait pas rester insensible . Le Canadien est intervenu pour défendre les filles présentent dans le public.

Les faits ont été rapportés par le site Page Six, qui explique que c’est au moment où Drake chantait l’un de ses titres qu’il s’est soudainement arrêté. Il a demandé au DJ de couper le son pour ensuite se diriger vers la foule. Micro à la main, il a pointé du doigt un homme en lui disant :

Si tu n’arrêtes pas de mettre tes mains sur les filles, je vais venir te donner une leçon.

Un avertissement salué par le public qui a pris le parti du rappeur avant qu’il ne réitère une deuxième fois l’avertissement.

La scène a été filmée et vivement partagée sur les réseaux sociaux. On y voit notamment des agents de sécurité qui cherchent l’homme en question.

Un acte déjà vu

C’est la deuxième fois depuis quelques mois qu’un artiste prend position et arrête son concert pour défendre les femmes. Le groupe de métal Architects s’était également arrêté de chanter le 18 août au Pays-Bas pour pousser un gros coup de gueule à l’encontre d’un de ses spectateurs :

J’ai vu une femme, en train d’être portée par la foule. Je ne pointerai pas du doigt la personne mais je t’ai vu attraper son sein. Va te faire foutre et ne reviens pas.

Bravo aux deux artistes qui montrent l’exemple à suivre et qui ne restent pas passifs face aux agressions sexuelles souvent présentes dans les concerts.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Soyez le premier à commenter !

Chante comme si personne ne t'entendait !