Céline Dion crée un scandale avec son manteau en python

Céline Dion crée un scandale avec son manteau en python
Céline Dion multiplie les apparitions remarquées. Mais cette fois ci, son look a fait bondir certains de ses fans et l'orga­nisme PETA, en charge de la défense des animaux. Elle portait alors un très long manteau... en peau de serpent.

Voilà plusieurs semaines que Céline Dion surprend ses fans : d’abord en s’affichant sans maquillage, puis en posant totalement nue pour le magazine Vogue. Mais le 28 juin dernier, à la sortie de son hôtel parisien, la chanteuse a scandalisé bien des personnes. Et l’orga­nisme de défense des animaux PETA s’en est mêlé. Le très long manteau en peau de serpent qu’elle portait ce jour-là ne passe pas, mais alors pas du tout !

Céline Dion

Céline Dion

Céline Dion doit donner l’exemple

Contactée par Le Soleil, un journal canadien, Lisa Lange, vice-prési­dente de l’asso­cia­tion s’est montrée très ferme et déterminée à faire changer les mentalités. Pour elle, Céline Dion doit faire preuve de compas­sion à l’égard des animaux pour montrer l’exemple d’autant plus que :

Un manteau en peau de serpent repré­sente la mort de plusieurs serpents, que l’on tue en les clouant à des arbres ou en leur pompant de grandes quantités d’eau dans le corps pour relâ­cher leur peau. Avant de les écor­cher, souvent alors qu’ils sont toujours vivants.

Explique cette porte-parole de PETA avant de préciser :

Céline Dion a le monde au bout des doigts. Ce serait telle­ment facile pour elle de démon­trer de la compas­sion pour les animaux en portant des vête­ments de faux serpent, de faux croco­dile ou toute autre option végé­ta­lienne chic.

Un travail de sensibilisation à la cause animale de longue haleine. Car si l’asso­cia­tion condamne ce genre de vêtements, elle tend également à féliciter les bons élèves. Ainsi, malgré sa récente erreur, Céline Dion vient d’être félicitée, comme l’explique la direc­trice adjointe des relations avec les médias chez PETA :

Nous venons tout juste de lui envoyer une carte de remer­cie­ment pour avoir porté une salo­pette de faux cuir et nous allons fort proba­ble­ment discu­ter de cette ques­tion (le manteau de python) avec elle.

La chanteuse québécoise saura sans nul doute entendre leurs arguments et laissera désormais ce terrible manteau au placard.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :