Bertrand Cantat en Une des Inrocks : Un retour musical très critiqué

Bertrand Cantat en Une des Inrocks : Un retour musical très critiqué
Condamné à huit ans de réclusion pour le meurtre de Marie Trintignant, Bertrand Cantat revient aujourd'hui avec un album solo. Les Inrockuptibles, qui lui ont consacré quelques pages ont attiré la colère de beaucoup.

Membre du groupe très connu Noir Désir, Bertrand Cantat a connu le succès. Mais son destin bascule le 27 juillet 2003. Au cours d’une dispute, avec Marie Trintignant, femme avec qui il entretient une liaison, le musicien la frappe au visage à plusieurs reprises. Les coups et les gifles ont entraîné des « lésions mortelles ». Marie Trintignant meurt de ses blessures, le 1er août 2003.

Un album solo

Bertrand Cantat est condamné en 2004 à huit ans d’emprisonnement pour « meurtre commis en cas d’intention indirecte indéterminée ». L’homme est libéré en 2007 pour bonne conduite. En 2013, il faisait déjà la couverture des Inrockuptibles. Interviewé une nouvelle fois par le magazine, l’homme avoue avoir repris goût à la musique. Dix ans après sa sortie de prison, le chanteur revient avec un album solo, intitulé Amor Fati, qui signifie : “Aime ton destin, vis avec.”

Dans cette nouvelle interview, Bertrand Cantat raconte sa solitude et avoue avoir pensé au suicide.

Le suicide m’a obsédé pendant longtemps. Tout me semblait tellement dingue que ça paraissait la seule solution : vivre était insupportable après ce qui s’était passé. J’ai aussi longtemps envisagé de disparaître, vivre à l’étranger, mais les enfants [Milo (1997) et Alice (2002), nés de sa relation avec Kristina, ndlr] ne voulaient pas quitter la ville [Bordeaux où leur père a ouvert un bar, ndlr], leur vie, leurs copains, leurs repères…

Lorsqu’on le questionne sur ses actes, l’homme répond :

Vilnius est un trou noir. Et ça a tendance à tout absorber. Ça prend beaucoup de place, ça occupe chaque seconde. Mais on finit par trouver un semblant de vie.

Aujourd’hui le membre de Noir Désir avoue être dépendant aux médicaments qui lui ont permis de s’en sortir.

Les Inrocks dans le viseur

Cette nouvelle interview pour les Inrockuptibles semble être la fois de trop. En effet, sur Twitter, Marlène Shiappa, secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, s’est révoltée de cette interview.

Beaucoup d’internautes partagent le même avis. Notamment la journaliste Nadia Daam, qui a tenu à exprimer son mécontentement :

Repenti, Bertrand Cantat s’était lancé dans la restauration en 2015. Cependant, ses apparitions restent, même après toutes ces années, toujours très controversées.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :

Répondre

Votre adresse email n'est pas publique.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Potins.net