Avicii : Selon son certificat de décès, le DJ ne serait pas mort en 2018

Avicii : Selon son certificat de décès, le DJ ne serait pas mort en 2018
Voir le diaporama
1 Photos
certificat deces avicii
Avicii : Selon son certificat de décès, le DJ ne serait pas mort en 2018
certificat deces avicii

Le DJ Avicii est décédé à Mascate, capitale du Sultanat d'Oma, le 20 avril 2018. Pourtant, sur son certificat de décès figure une autre date.

Mort en 1439

Avicii a été retrouvé mort dans sa chambre à Mascate, la capitale du Sultanat d’Oman, le 20 avril 2018. Toutefois, quelques semaines après sa disparition, un étrange détail présent sur son certificat de décès intrigue. Selon le document, Tim Berling, de son vrai nom, est décédé en… 1439.

Pourtant, l’explication est très simple. En effet, sur le certificat que s’est procuré le site américain TMZ, le DJ suédois est mort le 4 Chaabane, soit le quatrième jour du huitième mois du calendrier musulman de l’année 1439. Avicii

Même si le nom et la date de naissance sont effacés, le site affirme qu’il s’agit bien de celui du DJ. On peut y voir la nationalité (suédoise) et la religion (chrétienne).

Le calendrier musulman

Le Sultanat d’Oman applique le calendrier hégirien. Selon Wikipédia, le calendrier hégirien ou calendrier musulman est un calendrier lunaire synodique. Il est fondé sur une année de 12 mois lunaires de 29 à 30 jours chacun. Ainsi, une année hégirienne compte 354 ou 355 jours, et est donc plus courte qu’une année solaire d’environ 11 jours.

Toujours selon TMZ, Avicii aurait utilisé un morceau de verre pour se tuer, même si cela n’a pas été confirmé. Sa famille avait évoqué à demi-mot la possibilité d’un suicide, dans un communiqué publié après son décès.

Quand il a pris sa retraite, il voulait trouver un équilibre pour être heureux dans sa vie et sa musique. Il a vraiment lutté avec ses pensées sur le sens de la vie, du bonheur. Il ne pouvait pas continuer ainsi. Tim n’était pas fait pour le business dans lequel il est tombé, il était sensible et fuyait les projecteurs.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :