Album posthume de Johnny Hallyday : Le chanteur demande « pardon »…

Album posthume de Johnny Hallyday : Le chanteur demande « pardon »…
Alors que l'album posthume de Johnny Hallyday est aujourd'hui au coeur d'une bataille judiciaire, nos confrères de BFMTV ont pu en écouter quelques titres... Ainsi, ils révèlent que le chanteur y aborde plusieurs thèmes... dont celui du pardon.

C’est un projet qui lui tenait à coeur. Quelques mois avant sa mort, Johnny Hallyday retournait en studio afin d’enregistrer son dernier album. Un album que ses proches ont décidé de finaliser.

Mais alors qu’il est aujourd’hui au coeur d’une bataille judiciaire, nos confrères de BFM TV révèlent les premières indiscrétions sur cet opus. Ainsi, on apprend qu’il est composé de neuf titres, tous en français : trois ballades et six chansons aux sonorités rock’n’roll.

Toujours selon les informations de nos confrères de BFMTV, le thème du deuil y est évoqué… comme celui du pardon. Une chanson adressée à ses enfants, et en particulier à ses aînés, qui ont été déshérités ? Pas vraiment. Ce titre aurait été composé pour sa seule et unique héritière, son épouse Laeticia Hallyday.

A quand la sortie de cet album ?

Ainsi, Pardonne-Moi, Back in L.A. ou encore J’en parlerai au diable, sont quelques-uns des titres qui seront disponibles sur cet opus. Reste à savoir maintenant quand il verra le jour. En effet, Laura Smet et David Hallyday souhaitent désormais un droit de regard sur cet album. Une demande que Laeticia Hallyday a tout simplement refusée, indiquant aux aînés du chanteur :

C’est avec beau­coup de surprise que j’accuse récep­tion de votre lettre. (…) Cette requête (…) prend le ton d’une mise en demeure. Je n’entends pas accéder à cette injonc­tion qui n’est pas fondée. L’inté­gra­lité des droits d’auteur et d’artiste-inter­prète de mon époux m’a été dévo­lue au terme de ses dernières volon­tés.

Laura Smet et David Hallyday ont donc décidé de porter l’affaire devant les tribunaux. La première audience aura lieu jeudi 15 mars… C’est désormais à la justice de trancher.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :