François Hollande ? Un « zigoto » pour Emmanuel Macron

François Hollande ? Un « zigoto » pour Emmanuel Macron
La relation entre l'ex Président de la République et son successeur est loin d'être au beau fixe. Ces derniers temps, Emmanuel Macron affublerait même François Hollande d'un surnom plutôt péjoratif ! Selon la définition du dictionnaire, un zigoto est un "individu inquiétant, bizarre, extraordinaire, ou qui cherche à épater". Ambiance !

Entre les deux hommes politiques, rien ne va plus ! Emmanuel Macron, ancien ministre de François Hollande ne cacherait plus son aversion pour son « prédécesseur ». En effet, selon les révélations du JDD de ce dimanche 22 octobre, en privé, le Président de la République « qualifie désormais de  » zigoto  » » l’ancien chef d’État ! Il affiche même à son égard « le plus souverain mépris » et en fait souvent un contre-modèle, précise le JDD.

Ça, Hollande l’a fait quinze fois ! Ça ne marche jamais.

Aurait-il pour habitude de répondre à ses conseillers.

Un conflit qui n’est pas près de s’arrêter

Dimanche 15 octobre, se prêtant à l’exercice de l’interview sur TF1, Emmanuel Macron se refusait à citer le nom de François Hollande, se bornant alors à l’appeler « mon prédécesseur ». Il évoquait ainsi sa « politique bavarde ». Le même jour, en déplacement à Séoul, François Hollande l’aurait piqué au vif selon le journal, en critiquant ses choix.

La politique fiscale doit favoriser l’investissement, pas la rente.

Déclarait alors l’ancien Président PS qui est très remonté, selon les confidences faites au Parisien par l’un de ses proches.

François est très en colère. Entre ces deux-là, il ne faut pas grand-chose pour que ça frotte. Il ne passera rien à Emmanuel. Il va en balancer une un de ces quatre, je ne sais pas quand.

Bien qu’irrité par de telles attaques, Emmanuel Macron se targuerait devant ses équipes de ne pas être touché :

Mais au fond, est-ce que ça nous fait du mal ?

S’interroge-t-il, d’après le JDD.

Pour les internautes, Emmanuel Macron ferait mieux de se tourner vers l’avenir du pays plutôt que de ressasser de vieilles rancœurs.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,