Un mannequin russe appelle à réagir face aux violences conjugales

Un mannequin russe appelle à réagir face aux violences conjugales
Un mannequin russe connu sous le nom de Kira Fox, de son vrai nom Anastasia Fedorova, s’est confié sur Facebook. Elle raconte le calvaire qu’elle a vécu avec son conjoint violent.

Plusieurs femmes se sont exprimées sur les réseaux sociaux pour dénoncer les violences conjugales. Notamment une actrice colombienne et une étudiante brésilienne qui ont partagé leur histoire sur Instagram. Cette fois-ci, c’est au tour de Kira Fox de sensibiliser les internautes sur les violences conjugales. Le top russe avait effectivement vécu avec un conjoint des plus violents.

Anastasia Fedorova de son vrai nom a déjà posé avec Marc Jacobs. C’est sur son compte Facebook que le mannequin confie son quotidien infernal avec son conjoint, appuyé par des photos saisissantes :

Фото были сделаны в Боткинской больнице и дома, через пару часов после избиения. ( ранее они нигде не были…

Publiée par Kira Dice sur Dimanche 25 novembre 2018

Un témoignage qui fait froid dans le dos

Habitant dans son appartement à Moscou à l’époque des faits, elle raconte :

« Il m’a lancé une chaise puis m’a brutalement battue. Il a arraché ma culotte en essayant de violer mon corps avec ses doigts. Après cela, il a fourré un billet de banque dans ma bouche en me forçant à le mâcher. Il a brisé les meubles de mon appartement en me criant dessus et en me traitant de pute. »

Au final, la femme de 28 ans s’est évanouie. Alertés par les bruits, les voisins ont aussi frappé à la porte, forçant l’homme à appeler les secours. Par la suite, la police est arrivée sur les lieux. Le mannequin fût envoyé à l’hôpital. Le verdict tombe : elle a de nombreux hématomes et une commotion cérébrale.

Le mannequin a attendu 2 mois avant de quitter son mari

Après cet épisode cauchemardesque, Anastasia n’a pas de suite quitté son mari. Il lui a fallu encore deux mois pour avoir le courage de le quitter.

Cette histoire illustre parfaitement le cas d’autres femmes victimes de violences conjugales qui ne parviennent néanmoins pas à quitter leur conjoint. La cause peut-être la peur de mourir ou les menaces du mari violent.

En tout cas, le mannequin russe veut faire parvenir un message fort au monde entier :

« Je vous implore de ne pas vous montrer indifférents aux violences domestiques. »

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,