Marseille : Une exposition consacrée à Johnny Hallyday a ouvert ses portes !

Marseille : Une exposition consacrée à Johnny Hallyday a ouvert ses portes !
L'idole des jeunes n'a pas fini de nous manquer. Une exposition à Marseille rend hommage à Johnny Hallyday à travers multiples effets et souvenirs...

Malgré sa disparition, Johnny Hallyday continue de faire parler de lui par son testament contesté par ses aînés. Cependant, pour ceux qui souhaitent se remémorer les meilleurs moments de la star, ce sera désormais possible au château de la Buzine, dans le XIème arrondissement de Marseille. Près de 60 ans de carrière y sont exposés, comme des affiches de films, des photos et des partitions du chanteur.

Les blousons en cuir qu’il portait ou sa guitare électrique ainsi que de nombreux clichés pourront être admirés par les fans de Johnny. Ces objets ont été récoltés par des collectionneurs et des photographes officiels.

Ainsi, les fans pourront revoir en photo un Johnny ému lorsque son public lui souhaite un joyeux anniversaire pour ses 60 ans. On peut aussi voir un Johnny très tendre avec sa fille Laura ou quand il chante au côté de Sylvie Vartan sur scène. Plusieurs unes de Paris Match sont également présentées.

“Une belle manière de parler de Johnny”

Bernard Pascuito, auteur et commissaire de l’exposition, explique :

On me demande pourquoi une exposition si tôt mais c’est même un peu tard quand on voit les vies de Johnny. On aurait pu faire ça il y a 10 ans mais on le croyait immortel. C’est une belle manière de parler de Johnny et de son œuvre qui change de la façon dont on parle de lui en ce moment.

Les débuts de l’artiste sont aussi mis à l’honneur. Des photos en noir et blanc montre un Johnny timide et sûrement impressionné par le public. Un cliché du chanteur le montre en train de scruter les spectateurs à travers le rideau du théâtre de Verdure à Nice. Il ne se doutait pas à l’époque qu’il deviendrait une icône du patrimoine musical français…

L’exposition aura lieu jusqu’au 17 septembre 2018.

 

 

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :