Une maison close un peu spéciale ouvre à Paris

Une maison close un peu spéciale ouvre à Paris
Voilà des années que les maisons closes sont interdites en France. Mais pourtant, un tel établissement vient d'ouvrir ses portes à Paris... car des poupées sexuelles ont remplacé les femmes.

Interdites depuis 1946, les maisons closes font partie du passé. Et pourtant, un établissement de ce type vient d’ouvrir, en toute légalité, dans la capitale française. Les clients peuvent y passer du bon temps avec des sexdolls (ou poupées sexuelles).

Kim vous attend tous les jours de 14h à 22h pour assouvir tous vos fantasmes…

Précise une publication Instagram de l’établissement.

 

Trois poupées différentes dans la maison close parisienne

Elles sont trois, au total, à être disponibles pour assouvir les désirs de ces messieurs. Le prix ? 89 € l’heure avec une option « masque de réalité artificielle » pour 19 €.

L’adresse du lieu n’est pas divulguée sur le site de réservation. En effet, pour garder le mystère, le client n’obtient cette information qu’une fois sa réservation effectuée.

Sur place, il y en a pour tous les goûts. Joaquim Lousquy, patron de cette maison close un peu spéciale explique au site Le Bonbon que les trois poupées sont toutes différentes.

Une qui est typée asiatique et menue, une autre plutôt « grande blonde à forte poitrine », et une autre « Kim.K » avec des formes voluptueuses.

Pour plus de réalisme, « les poupées nues sont faites avec du silicone haut de gamme avec un effet peau ».

On se rapproche plus d’une peau humaine que d’un objet, en sachant que ça reste une personne inerte au même titre qu’un sex toy.

Précise enfin le chef d’entreprise pour qui, s’offrir une heure avec une poupée permet d’expérimenter « une nouvelle expérience sexuelle ».

Avis aux amateurs !

Plus sur le sujet

Potins.net