Cyclisme – Paris-Roubaix : Le coureur Michael Goolaertz âgé de 23 ans est décédé.

Cyclisme – Paris-Roubaix : Le coureur Michael Goolaertz âgé de 23 ans est décédé.
Il avait chuté dans le secteur pavé N°28 de Paris Roubaix. Transporté en urgence à l'hôpital de Lille, il est décédé dimanche soir.

Dans l’après-midi, le jeune coureur Michael Goolaertz avait été retrouvé inanimé, les bras en croix et sans autre concurrent à ses côtés, sur le deuxième des vingt-neuf secteurs pavés de la “Reine des classiques”.

Son pronostic vital était engagé

Héliporté à l’hôpital de Lille dans un état très grave, son pronostic vital était engagé. Dans un tweet, son équipe Veranda Willems Crelan annonçait la mort du jeune coureur Belge, victime d’une chute fatale un peu plus tôt dans la journée. :

C’est avec une tristesse inimaginable que nous avons le regret de vous annoncer le décès de notre coureur et ami Michael Goolaerts. Il est parti dimanche soir à 22h40 à l’hôpital de Lille en présence des membres de sa famille et de ses proches. Il est décédé d’un arrêt cardiaque, toute l’assistance médicale qui lui a été prodiguée a été vaine. Pour le moment, nous ne communiquerons pas davantage, dans la mesure où nous voulons donner le temps à ses proches de composer avec cette terrible perte. Nous vous remercions par avance de respecter la vie privée de ses proches.

Qui était Michael Goolaertz ?

Champion de Belgique de poursuite par équipe et de vitesse chez les juniors, il était passé professionnel en 2014 dans l’équipe Veranda Willems alors qu’il n’avait pas fêté son vingtième anniversaire. Au bout d’un an, il a rejoint l’équipe U23 de Lotto-Soudal dont il avait été stagiaire professionnel pour les deux saisons suivantes avant d’être de nouveau recruté par la team Veranda Willems.

Taillé pour les classiques de pavés, le jeune athlète d’un mètre quatre vingt six pour quatre vingt kilos avait un palmarès vierge de victoire au plus haut niveau mis à part un succès obtenu en avril 2016 dans une course de catégorie inférieure. Sa dernière course remontait seulement à une semaine. Il avait participé au Tour des Flandres avant d’être contraint à l’abandon. En 2018, Michael Goolaertz comptait à ses actifs 20 jours de compétition pour un peu plus de 3000 kilomètres de course.

Il y a eu de nombreux hommages sitôt l’annonce du décès de Michael Goolaerts à l’instar du président de l’Union cycliste internationale (UCI), David Lappartient, qui a résumé le sentiment général :

Au nom de l’UCI et de la famille du cyclisme dans son ensemble, je tiens à adresser mes plus sincères condoléances à la famille, à l’équipe et aux proches de Michael Goolaerts, parti trop tôt ce jour.

Plus sur le sujet