Rohff : Le rappeur est condamné à cinq ans de prison ferme

Rohff : Le rappeur est condamné à cinq ans de prison ferme
Le rappeur Rohff vient d'être condamné à cinq ans de prison de ferme pour des faits de violences aggravées remontant à 2014. La décision du tribunal a été plus sévère que celle requise par le procureur, qui réclamait quatre ans d'emprisonnement pour le rappeur.

Alors qu’il prépare la sortie de son nouvel album, Rohff vient d’être condamné à cinq ans de prison ferme le vendredi 17 octobre. Le rappeur était jugé pour des faits de violences aggravées.

En 2014, Rohff avait passé à tabac plusieurs vendeurs de la boutique parisienne Ünkut. L’établissement appartenant à Booba, avec lequel Rohff fut en clash durant plusieurs années.

Le procureur compare les actes de Rohff à « un lynchage »

Les faits pour lesquels Rohff, de son vrai nom Housni Mkouboi, a été jugé remontent au mois d’avril 2014. Le rappeur et plusieurs de ses proches avaient pénétré dans la boutique Ünkut située dans le quartier de Châtelet à Paris.

Un vendeur avait alors été roué de coups et laissé dans un état critique. Un deuxième employé de la boutique avait été assommé avec l’une des caisses. La boutique avait également été vandalisée. Les agressions avaient été captées par les caméras de surveillance.

Le 29 septembre, l’interprète de La Puissance et Regretté comparaissait devant le tribunal correctionnel de Paris. Quatre ans d’emprisonnement avaient alors été requis par le procureur, qui avait comparé les agressions à « un lynchage » d’une « particulière gravité », survenu à cause d’une rivalité entre rappeurs.

L’avocate de Rohff avait néanmoins tenu à assurer que les actes filmés par les caméras de surveillance n’étaient pas prémédités. Me Malika Ibazatene avait en effet déclaré :

Nous n’avons aucun élément qui permette de dire qu’il y a eu préméditation. La téléphonie n’a pas permis de vérifier cette thèse. La vidéo ne le permet pas non plus. […] Mon client a agi par colère, mais pas par préméditation

Le tribunal a donc condamné le rappeur à une plus grosse peine que celle requise par le procureur. Rohff n’a pas tenu à s’exprimer devant la presse à l’issue de l’audience. Il dispose de dix jours pour faire appel à la décision du tribunal.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,
Potins.net